« Je suis dégouté et indigné par l’attaque de la nuit dernière contre la Syrie – ce n’était pas du tout nécessaire »

Les travailleurs britanniques s’opposent à la guerre

Par nos journalistes
17 avril 2018

Des journalistes du « World Socialist Web Site » ont interrogé des travailleurs et des jeunes au cours du week-end sur l’assaut militaire par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France contre la Syrie.

Dans une manifestation devant la résidence officielle du Premier ministre Theresa May au 10 Downing Street vendredi soir, Jeff, un ingénieur informaticien, a déclaré : « Il n’y a aucune certitude que le gouvernement syrien soit responsable d’une attaque à l’arme chimique. »

Les manifestants se rassemblent devant Downing Street vendredi soir pour s’opposer à la guerre en Syrie

« Vous ne bombardez pas un autre pays parce que vous désapprouvez ce qu’ils font. Si vous voulez bombarder des pays parce que vous les désapprouvez, pourquoi y a-t-il toujours le Yémen ? Pourquoi le problème persiste-t-il au Myanmar ?

« Nous avons vu ce qui s’est passé la dernière fois en Libye. Nous avons vu ce qui s’est passé avant cela en Irak. Nous en avons assez de partir en guerre sur la base des renseignements que nous ne voyons jamais. L’empoisonnement par les Russes des Skripal, encore des renseignements qu’on ne voit jamais. Croyez-nous, faites-nous confiance, dit le gouvernement. Non, jamais plus. La confiance est terminée. Vous devez nous montrer les preuves.

« Faire un face à face avec la Russie est un pas courageux, même pour ces imbéciles. Dans le cas de l’Irak avec Saddam Hussein et en Libye avec le colonel Kadhafi, c’étaient des victoires faciles. Mais ce n’est pas une victoire facile si la Russie dit qu’elle ripostera. Cela doit donner matière à la réflexion. Si le gouvernement britannique perdait une frégate ou un sous-marin, il ne pourrait rien faire à la Russie. Mais l’Amérique le pourrait évidemment, et nous ne voulons pas rester immobiles au milieu d’une guerre entre l’Amérique et la Russie.

« Je pense que c’est parce que la presse et la télévision sont des “pom-pom girls” pour cette absurdité, que nous sommes dans cette situation. Plutôt que de faire du lobbying auprès de mon député, je préférerais faire pression sur la BBC, sur l’émission Today de BBC Radio 4 ou sur Newsnight, exigeant qu’ils fassent un bon travail en demandant des comptes au Parlement. Je me sens trahi par The Guardian qui ne s’est pas opposé à une intervention militaire. Leur éditorial principal aujourd’hui est complètement pro-guerre. »

Les gens discutent des frappes militaires en Syrie au stand du Parti de l’égalité socialiste à Manchester

L’artiste Aheela a composé deux peintures, dépeignant la Première ministre Theresa May et le Président Donald Trump comme des fauteurs de guerre.

Il a expliqué : « D’après la Constitution britannique, le Premier ministre ne peut déclarer la guerre sans le consentement du Parlement. Elle montre juste du mépris pour le Parlement, alors je la peins comme vous pouvez voir. »

« Avec ou sans l’approbation du Parlement, que va accomplir une guerre ? Quelle guerre n’a jamais réalisé quoi que ce soit, mis à part la destruction, la misère et les massacres ? »

Dans le district de Rusholme à Manchester, des journalistes se sont entretenu avec Tashoor. Il a dit : « Je pense que cela a plus à voir avec la politique contre la Russie qu’avec la Syrie ou un souci pour les gens là-bas. Ils s’opposent à la Russie sur tous les fronts. »

« L’OTAN est dominée par les États-Unis et le Royaume-Uni ne fait que les suivre. C’est la même chose qui s’est produite avec l’Irak et l’Afghanistan.

« Nous n’avons plus besoin de guerres. Nous avons besoin d’un processus de paix, mais nous avons besoin de personnes pour résoudre les problèmes, pas de politiciens. Tout ce qui se passe maintenant, c’est que les régimes sont éliminés par les invasions et que d’autres sont mis en place et qu’ils sont tout aussi exploiteurs que ceux qu’ils ont remplacés.

« Toutes ces guerres depuis 1990 sont liées à la politique et à l’économie, n’est-ce pas ? C’est pour les ressources et pour que le Royaume-Uni puisse faire passer des sanctions plus fortes afin de pouvoir faire plus d’argent pour les entreprises qui fabriquent des armes.

« ‘BAE Systems est l’un des plus grands fabricants d’armes au monde. Comment peut-il être bénéfique pour le peuple syrien de donner des armes aux groupes rebelles et ensuite, après de bombarder les zones en Syrie avec des avions du Royaume-Uni et des États-Unis ?

« Je ne crois pas à toutes ces histoires sur les attaques aux armes chimiques. C’était la même chose avec l’Irak. Ils ont dit qu’ils avaient des armes de destruction massive là-bas. Ils ont détruit tout le pays et le pays est encore en ruines.

« C’était la même chose en Afghanistan quand ils ont tout simplement installé Hamid Karzaï. Karzaï travaillait pour une compagnie pétrolière en Amérique.

« L’Organisation des Nations Unies était censée être mise en place pour s’assurer que nous n’aurions plus de grandes guerres dans le monde, mais l’ONU n’est qu’une marionnette pour les États-Unis.

« Il aurait dû y avoir un referendum sur l’opportunité de faire la guerre ! Ils nous demandent de partir en en guerre sans preuve. Rien du tout. Tout est gouverné par l’économie et la géopolitique. »

Ruairi est un étudiant et a vécu en Russie pendant huit mois :

« C’est très corrompu là-bas. C’est un pays capitaliste dirigé par une oligarchie. Mais ce n’est pas cela qui compte dans ces guerres.

« Je ne suis pas d’accord avec ce que font les États-Unis et le Royaume-Uni. Aucun bien ne va en sortir. Comment pouvons-nous savoir ce qui se passe ? Nous ne pouvons pas avoir de preuve.

« Il y a un manque total de respect et un manque d’intérêt pour les pays des autres par les gouvernements occidentaux. Ils disent qu’ils soutiennent la démocratie, mais ils soutiennent l’État islamique. Ils ont formé ces groupes en Afghanistan. »

George

George est de Teeside près de Middlesbrough et a parlé aux journalistes à Leeds samedi.

« Quand j’ai appris la nouvelle du bombardement ce matin, je n’y ai pas cru au début. Il semblait sortir de nulle part. »

« Combien cela va-t-il coûter ? Ils peuvent trouver l’argent pour les frappes aériennes, mais pas pour les personnes qui en ont le plus besoin : les sans-abri, les malades, les personnes âgées, les services de santé mentale et les personnes à faible revenu.

« Je reçois la plupart de mes nouvelles de Twitter et Reddit, ce qui est bon pour les nouvelles, car il est rapide d’en vérifier la véracité. Je ne fais pas confiance aux médias. Je veux regarder toutes les sources.

« Je pense que quelqu’un profite de cette situation terrible et ce n’est pas les gens ordinaires. Les conservateurs ont des actions dans les sociétés d’armement et il est logique pour eux de vouloir construire plus de Tridents [de missiles nucléaires].

« En ce qui concerne l’empoisonnement des Skripal, je suis très sceptique. Il n’y a pas de preuve tangible. Ils sont passés si vite de l’assertion de l’empoisonnement à l’expulsion des diplomates. Ma mère dit que cette histoire sent mauvais. Ils voulaient juste une excuse. »

Steve travaille pour Deliveroo. Il a dit : « Je suis dégoûté et indigné par l’attaque de la nuit dernière contre la Syrie. Ce n’était pas du tout nécessaire. Nous devrions le savoir depuis le temps. Ce n’est pas la première fois que nous participons à ces aventures extravagantes au Moyen-Orient – non pas uniquement en 2003, mais toutes les ingérences au Moyen-Orient. »

« Ils cherchent à contrôler toute la région et je soupçonne qu’ils visent à cerner la Russie et l’Iran et il y a probablement aussi une motivation financière. »

« Ils devraient s’arrêter immédiatement. Ils ont agi en s’appuyant sur la moindre preuve, probablement inexistante, et le Parlement n’a pas été consulté. Ça a été un effondrement complet de notre démocratie. »

Isobella

Isobella est une partisane du collectif Stop the War Coalition (arrêter la guerre). Elle a suggéré : « Ça a peut-être été une opération sous fausse bannière à Douma. C’est la leçon des mensonges sur les « armes de destruction massive » en Irak. Mais était-ce une raison pour partir en guerre ? Tant de morts et tant de souffrances ont été causées. »

« Le Royaume-Uni est l’un des plus grands exportateurs d’armes. Leur but est de vendre plus d’armes pour faire plus de profit. Les grandes sociétés dirigent le monde, n’est-ce pas ? »

« Presque tout le monde que je connais est contre la guerre – mes parents, les vieux, les jeunes – tout le monde. J’ai beaucoup réfléchi à la façon de donner les moyens d’agir aux gens. Le sondage YouGov a révélé que seulement 22 pour cent soutenaient la guerre, 43 pour cent étaient contre et le reste ne se prononçait pas. »

« La manifestation d’aujourd’hui à Leeds concerne la sauvegarde du National Health Service [le système public de santé), qui est en lambeaux. Il y a beaucoup d’argent pour la machine de guerre, mais pas pour le NHS. Le discours de Theresa May sur l’humanitarisme est de la merde ! Il y a assez d’argent pour résoudre tous les problèmes de la société, mais c’est entre les mains des mauvaises personnes. »

(Article paru d’abord en anglais le 16 avril 2018)