«Gilets jaunes»: quelle perspective révolutionnaire?

Réunion publique, le 16 décembre à Paris, du Parti de l'égalité socialiste (PES) et des International Youth and Students for Social Equality

Par le Parti de l'égalité socialiste
11 décembre 2018

Le dimanche 16 décembre, à 15h

AGECA

177 rue de Charonne

75011 Paris

Métro: Alexandre Dumas (Ligne 2), Charonne (Ligne 9)

Il y a un mois, les gilets jaunes ont commencé à manifester contre les inégalités et pour la démission de Macron. A présent, grèves et appels à manifester en gilet jaune traversent l'Europe et l'Afrique, et les «gilets jaunes» s'opposent aux tentatives des syndicats et de la classe politique de récupérer leur lutte. Ils appellent à bâtir des assemblées populaires; cheminots, hospitaliers et raffineurs font grève; et les lycéens se mobilisent. Tous aspirent à une profonde transformation sociale.

Uune grève générale européenne et internationale couve, mais les travailleurs ne peuvent pas en confier la préparation aux appareils syndicaux et à leurs alliés politiques, tels que le NPA d'Olivier Besancenot. Ils y voient une menace pour leurs privilèges et leur liens avec le pouvoir en France. Le PES et ses partis frères internationaux encouragent les «gilets jaunes» à former leurs assemblées indépendantes pour préparer une vraie grève générale. Dans ce mouvement, ils expliqueront la nécessité de transférer le pouvoir aux organisations créées par les travailleurs en lutte.

Au courant de ce meeting, dans lequel tous sont invités à partager leurs idées, Alexandre LANTIER du PES, Christoph VANDREIER du Sozialistische Gleichheitspartei allemand, et Christopher MARSDEN du Socialist Equality Party britannique interviendront. Le meeting sera un événement international, retransmis en direct en Allemagne ainsi qu'en Grande-Bretagne.