Canada: Manifestation pour la libération de Julian Assange ce lundi à Montréal

Par Richard Dufour
22 février 2020

Une manifestation aura lieu ce lundi devant le consulat américain à Montréal pour défendre le fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Journaliste et éditeur courageux, Assange est persécuté par les gouvernements américain, britannique et australien, avec la complicité du Canada, pour avoir dévoilé les intrigues de grandes puissances dans le monde et les crimes de guerre américains en Irak et en Afghanistan.

Actuellement détenu en isolement dans une prison de haute sécurité en Grande-Bretagne, Assange risque d'être extradé vers les États-Unis et de subir un simulacre de procès pour espionnage, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison. Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, et d'autres experts médicaux ont déclaré qu'Assange montre des signes de torture psychologique prolongée et qu'il pourrait mourir s'il n'est pas libéré pour recevoir des soins médicaux appropriés.

L'audience d'extradition d'Assange commence à Londres le 24 février, le même jour que la manifestation de Montréal. Des actions similaires sont organisées dans le monde entier.
Dans un entretien par courriel avec le World Socialist Web Site, l'organisatrice de la manifestation, Elizabeth Leier, une journaliste indépendante, a souligné l'urgence de venir à la défense d'Assange.

«J'organise la manifestation parce que je pense que cette affaire est d’un extrême importance et qu'elle a de sérieuses implications pour le journalisme, la liberté d'expression et les droits de l'homme dans le monde entier», a écrit Leier. «Il n'est pas surprenant, étant donné l'état de nos principaux médias, que cette question ait eu très peu d'écho au Canada.»

«C'est déplorable, car la poursuite de Julian Assange a des implications très concrètes et très graves pour le journalisme et la souveraineté du Canada», a-t-elle poursuivi. «S'il devait être extradé, cela créerait un précédent qui permettrait de poursuivre et d'extrader un journaliste étranger pour avoir publié des informations véridiques et importantes en dehors de la juridiction qui mène la poursuite. C'est une perspective absurde et dangereuse qui devrait alarmer tous ceux qui attachent de l'importance à la liberté de la presse, à la démocratie et à la souveraineté».
Interrogée sur la réponse qu'elle a reçue à cette importante initiative, Mme Leier a déclaré:

«La réponse a été plutôt faible jusqu'à présent, ce qui ne me surprend pas... [L]e manque d'attention médiatique dont cette affaire a fait l'objet est assez significatif. Lorsque l'affaire Assange est couverte par les médias canadiens, les nouvelles répètent les mêmes informations erronées que celles que nous avons entendues à maintes reprises.

«Les organisations qui devraient être au courant de cette affaire, soit les médias et leur syndicat – la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) – sont restés silencieux quant à leur position concernant cette poursuite. Je pense que nous pouvons déduire de ce silence qu'ils préfèrent suivre la ligne de conduite et ne pas perturber les récits officiels, bien que cela soit contraire à leur propre intégrité professionnelle et à leurs intérêts.»

«Je tiens à souligner la réponse positive que j'ai reçue de nombreux médias indépendants, de particuliers et d'organisations politiques, y compris le World Socialist Web Site. J'espère que davantage de personnes prendront connaissance de l'événement et reconnaîtront l'importance de cette question.»

Le Parti de l'égalité socialiste (Canada) et le World Socialist Web Site invitent vivement tous leurs lecteurs et sympathisants de la région de Montréal à participer à cette manifestation dans le cadre de la campagne mondiale de soutien à Assange et à la courageuse dénonciatrice Chelsea Manning.

La manifestation aura lieu le lundi 24 février à 17h30, devant le consulat américain à Montréal, 1134 rue Sainte-Catherine Ouest (à l'angle de la rue Stanley et près de la station de métro Peel).

À lire également:

Le soutien s’accroit pour Julian Assange à la veille des audiences d'extradition [21 février 2020]

La complicité du Canada dans la persécution de Julian Assange [28 janvier 2020]